Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nos réunions publiques

LES CANDIDATS VOUS CONVIENT À VENIR DISCUTER, PARTAGER UN MOMENT CONVIVIAL :

 SAMEDI 26 MARS A 12h
salle du bâtiment G9
Cité Duclos
182 rue Jean JAURÈS - ROMAINVILLE. 
CHACUN-E PEUT APPORTER QUELQUE CHOSE À BOIRE OU À MANGER.
VENEZ NOMBREUX. Entrée libre.

Nos Propositions

 

 Transport  Feminisme
   Sante Logement
  Petite Enfance  logoEducation
 Démocratie  Démocratie

 

Nos tracts

 Tract5-Feminisme-recto  Tract5-Feminisme-verso

 

Tract4-LogementEducation-recto Tract4-LogementEducation-verso

 

Tract3-Emploi-recto  Tract3-Emploi-verso

 

Tract2-Santé 

 

  Tract1-recto Tract1-verso

Tract0

23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 15:13

À propos de la collecte des déchets ménagers par pneumatique.

 

C’est en janvier 2007 que les habitants de notre ville ont découvert le projet consistant à ramasser les déchets ménagers par aspiration. Son principe consiste à déposer les ordures dans des bornes. Elles sont aspirées, puis transportées à 70 km/h vers un centre de transfert grâce à un réseau de canalisations. En quatre ans, les informations sont tombées au compte gouttes. Trois articles du magazine municipal y auront été consacrés. Les qualificatifs n’ont pas manqué « Excellence environnementale » « Révolution par pneumatique ». De nombreuses voix se sont élevées pour contester la pertinence de ce système, tant au plan économique, écologique que financier. Voici ce qu’écrivait madame Célia FONTAINE, dans le « journal de l’environnement » du 12 octobre 2010, nous la citons : « Le système de collecte pneumatique des déchets n’est pas dénué d’inconvénients. A commencer par son prix qui sera répercuté sur l’usager. Le coût de mise en place d’un réseau flirte avec les 4000 euros par logement. Côté exploitation, le coût est près de deux fois supérieur à celui de la collecte classique, expliquent les services de la mairie de Barcelone. La longévité du système peut également être mise en cause. ENVAC avait dans un premier temps annoncé une durée de vie de 50 ans. Désormais, l’entreprise suédoise table sur 30. Mais au vu de l’état de détérioration des bornes au bout de 15 ans (toujours en Espagne), on est en droit de se demander si cet objectif sera atteint. Autre problème : l’incapacité du système à collecter le verre et les encombrants ». Ces écrits ne font que confirmer ce que n’a cessé d’exprimer l’association : « Halte à la pompe à ordures ». Sur le coût de l’opération d’abord. Ce sujet n’a commencé à s’éclaircir qu’en décembre 2009 lorsque le journal d’informations municipales avance le chiffre de 13 millions d’euros. Pourtant le 25 novembre, le conseil municipal est appelé à se prononcer sur une délibération qui comporte le chiffre de 10.988.913 euros. Ainsi, en une semaine, et sans que les conseillers municipaux en soient informés, la facture a augmenté de 2 millions d’euros. Sur le plan écologique, en second lieu, tout le monde s’accorde à reconnaître qu’il faut beaucoup d’électricité pour faire fonctionner ce système. Par ailleurs, nous pouvons craindre que ce procédé vienne donner un coup d’arrêt aux efforts déployés pour développer le tri sélectif, alors qu’il y a encore tant à faire. Enfin, une autre question a été posée à de multiples reprises. Qui peut prétendre qu’un tel système sera encore adapté dans 15 ou 20 ans ? La réponse n’a pas tardé. En octobre 2010, nous apprenons que la société ENVAC va installer son premier système MOVAC de collecte par aspiration à Issy-les-Moulineaux. Ce procédé de collecte par aspiration des déchets permet le dépôt et le stockage temporaire des ordures ménagères dans des réservoirs souterrains d’une capacité de 8m3 placés à proximité des usagers, et interconnectés à des points d’aspiration où se connectera le camion MOVAC aspirant alors les déchets. Ainsi, plus de tuyaux et plus de centrale d’aspiration qui défigure le paysage. Nous apprenions encore, sur le site d’ENVAC, que l’installation du système MOVAC à Issy-les-Moulineaux représente un investissement de 4,3 millions d’euros pour 3430 logements. Trois fois moins que celui retenu à Romainville. C’est une évidence. Il y avait d’autres priorités que ce projet aussi coûteux que démesuré. Il ne répond qu’à l’envie, au plaisir de voir Romainville faire partie d’un petit « club de pionniers », qui se réduit comme une peau de chagrin, au point qu’aujourd’hui, Romainville sera la « seule ville de France à bénéficier d’un tel système ». Peu importe le prix à payer, pour 2602 logements concernés.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Sofia DAUVERGNE

Sofia Vous me connaissez, élue pour la première fois conseillère municipale en 1993, tête de liste aux élections municipales de 2008, je suis convaincue de l'utilité de prendre en compte votre parole, de l'utilité  d'installer de vrais élus de proximité attentif au bien être de leurs concitoyens. (...)

Jean-Claude MAMET

Jean-Claude Postier à Paris, guichetier plus précisément, j'habite Romainville depuis 10 ans. J'ai eu le temps d'y côtoyer  ses habitants, leurs traditions populaires, leur ancrage dans l'histoire ouvrière, avec ses luttes, ses joies et ses révoltes, face à des pouvoirs politiques ou patronaux qui l'oublie ou la méprise. (...)

Ils nous soutiennent

Signez la pétition de souten en ligne

Le soutien de Danielle Fleque-Atlan

Assistante sociale-Militante NPA

Il y a deux gauches, celle des compromis avec les plus riches et celle qui ne cède rien sur ses valeurs, qui se bat sans concession au côté des travailleurs et des exclus, c’est le sens de mon soutien à la candidature de Sofia Dauvergne et Jean-Claude Mamet.

Le soutien de Bruno Bellegarde

Co-secrétaire du PG 93

Vite la révolution citoyenne.Vite, autour d’un programme partagé, l’union pour un véritable changement. Les cantonales peuvent en être le début. A Romainville, le Parti de Gauche se félicite du rassemblement du Front de Gauche (PG,
PC,GU) et du NPA avec Sofia Dauvergne, candidate.

Le soutien de Bernard Dubois et Titia Houplain

Anciens maire adjoint et conseillère municipale

« Aux élections cantonales de Romainville nous soutenons Sofia Dauvergne et le PC qui se battent depuis longtemps pour les Romainvillois. Nous en voulons pour preuve, entre autres actions, le soutien de ce parti au collectif anti-pompe à ordures. Ce projet de collecte des ordures dans des tuyaux est tout à fait inutile, obsolète déjà et extrêmement coûteux pour les finances de la Ville. Notre Ville est actuellement engagée, avec l’équipe en place, dans une transformation trop forte et pas forcément du goût de tous les Romainvillois. Romainville avait une devise « Quand une ville est aussi un village ». Nous aimions beaucoup cette devise. Mais bientôt Romainville ne sera plus qu’une ville et plus du tout un village. Ceci va de pair avec un abandon assez brutal de toute écoute de la population. Conseils de quartier, ateliers urbains, référendums populaire, démocratie participative ? Ces mots sont oubliés. Alors profitons des élections pour exprimer notre opposition à ces tendances actuelles. »

Le soutien de Juan Vicuano 

Salarié de Sanofi Chimie à Romainville

JuanVicunaSofia Dauvergne et Jean-Claude Mamet, les candidats PCF et NPA présentés par un regroupement des forces de la gauche, incluant aussi le PG, le Front de Gauche et des soutiens des forces alternatives, nous permettent de montrer qu'une autre politique est possible et souhaitable, que de réponses valables aux inquiétudes de la population doivent être trouvées et mises en avant. (...)

Le soutien de Sylvie Badoux

Maire-adjointe de BONDY

Vice-présidente de la communauté EST ENSEMBLE

SylvieBadouxDans notre jeunesse, Sofia et moi avons milité ensemble sur Romainville. Déjà, nous étions de tous les combats à tous les niveaux ; de la libération de Nelson MANDELA à l’arrachage de jobs et de stages pour les jeunes dans les entreprises romainvilloises comme ROUSSEL-UCLAF rebaptisée depuis SANOFI-AVENTIS… C’est dire si depuis toujours Sofia est engagée auprès des Romainvillois, avec toute la conviction et la combativité d’une élue bien à gauche ! (...)

Le soutien de Gilles Garnier 

Conseiller général de Noisy

GillesGarnierJe connais bien Sofia Dauvergne c'est une femme de conviction et profondément humaine. Elle n'a eu de cesse au cours de ces dernières années de travailler à rassembler l'ensemble des forces de gauche,écologistes et citoyennes. C'est sur une femme comme celle ci que les romainvilloises et les romainvillois pourront compter. (...)

Le soutien de l'écrivain Valère Staraselski 

ValereStaraselski

Habitant Romainville depuis suffisamment longtemps pour connaître l'action politique des uns et des autres, c'est tout naturellement que je voterai pour Sofia Dauvergne qui porte, à mes yeux, légitimement les intérêts des Romainvillois. Elle s'est toujours trouvée du côté de celles et ceux qui recherchent des solutions et qui agissent pour le bien commun. Au Conseil Général, je n'en doute pas, elle est la meilleure pour agir dans ce sens avec humanité et efficacité.

Le soutien de Mauricette et Jean Aboulkheir

 

JeanAboulkheir "Nous soutenons le candidatures de Sofia DAUVERGNE et de son suppléant Jean-Claude MAMET présentées par le Parti Communiste rançais, le Parti de Gauche, membres du Front de Gauche et le Nouveau Parti Anticapitaliste, en vue des élections cantonales." (...)

Le soutien d'Alain Herrero

Alain Herrero"Je salue le rassemblement des forces de Gauche en vue des élections cantonales et je soutiens les candidatures de Sofia Dauvergne et de son suppléant Jean-Claude Mamet. Il s’agit d’un scrutin très important étant donné la responsabilité et les compétences du Conseil Général depuis la loi de décentralisation." (...)

Un appel de Robert Clément

Ancien Maire de Romainville

Ancien président du Conseil Général

 

LES 20 ET 27 MARS 2011, AVEC SOFIA DAUVERGNE ET JEAN-CLAUDE MAMET, "L'HUMAIN D'ABORD" Robert Clement


Madame, mademoiselle, monsieur,

 

* C’est avec une grande satisfaction que je viens de prendre connaissance du choix du Parti Communiste Français, du Parti de gauche, membres du Front de gauche et du Nouveau Parti Anticapitaliste de présenter Sofia DAUVERGNE et Jean-Claude MAMET aux élections cantonales des 20 et 27 mars 2011. (...)